À propos de moi

Salut tout le monde, je m’appelle Alenn Mujagic (Alennmj). Je suis né à Doboj, en Bosnie-Herzégovine le 26 mai 1988.
Quand je vivais en Bosnie, ma mère travaillait comme hairstylist et mon père était un joueur de football professionnel. Quand j’avais 4 ans, la guerre éclata dans mon pays, les temps étaient durs mais ma mère continua à travailler et c’est comme ça que tout commença, pour moi. À cause de la guerre, ma mère coupait les cheveux chez nous, dans la cuisine, et j’ai pu observer en personne sa façon de travailler: je peux avouer sans aucun doute qu’elle a été ma source d’inspiration pour couper les cheveux. Dans les moments les plus durs de notre vie, elle s’assurait qu’on était propre et bien soigné, et pour ça, je lui serai toujours reconnaissant.

Après des années, au moment de choisir un parcours scolaire, je choisis une école pour devenir électricien (aujourd’hui, je me demande encore pourquoi je l’ai fait). Quand je terminai l’école à l’âge de 17 ans, ma famille et moi, on décida de nous transférer en Italie en recherche d’une meilleure vie, et j’ai continué à travailler en tant qu’électricien pour quatre années encore avant de comprendre de vouloir arrêter de travailler dans ce secteur.

À 21 ans, je n’avais plus de travail et ma mère pendant ce temps là travaillait comme hairstylist dans un salon très connu en Italie qui s’appelle Art Petè, et elle m’offrit un travail saisonnier, avant Noel, comme assistant dans le salon, pour pouvoir gagner un peu d’argent. Je ne pouvais pas imaginer que, à ce moment-là, elle avait déjà bien d’autres plans pour moi et mon avenir: elle vit quelque chose en moi bien avant que je puisse le faire moi-même.

C’est comme ça que tout a commencé en décembre 2008. Tout d’abord, je m’opposai à l’idée de suivre ce parcours, mais je savais que j’aurais pu réussir et j’acceptai la défi! Sans aucune expérience ou formation, au tout début ça a été dur, je ne savais même pas comment laver les cheveux correctement. Après quelque jour je restai particulièrement intrigué par la créativité, par l’ambition, par l’habileté artistique lié à cette profession, je commençai à me trouver dans ce métier et je n’ai plus regardé en arrière.

Il a fallu beaucoup de travail pour démontrer ma valeur et rejoindre le niveau de mes collègues, et prouver à tout le monde que je pouvais réussir! Les premières 5 années j’ai travaillé comme barbier, je m’occupais que des coupes d’homme, mais avec le temps, mon amour pour l’hair coloring grandit: je voyais combien de créativité y été impliquée et la possibilité de personnaliser la couleur pour chaque tête, chaque type de cheveux, et ça me surprenait. Quand je commençais à teindre les cheveux, je n’avais pas beaucoup d’experience, donc pendant que je m’entrainais sur les cheveux des gens je commençai à élaborer mes techniques aussi, en cherchant à comprendre la meilleur façon pour obtenir les meilleurs résultats.

Au début il y eu beaucoup d’erreurs, mais c’est comme ça que j’ai appris ce que je sais aujourd’hui, et je continue de grandir et d’apprendre de nouvelles choses chaque jour. Il y a quatre ans, à peu près, Instagram gagna beaucoup de popularité, spécialement pour le secteur de l’hairstyling, et pendant que je grandissai avec mes clients, je grandissai également en ligne.

J’ai partagé mes techniques et ma créativité avec le monde entier et ça n’est pas passé inaperçu, et je suis tellement reconnaissant pour le gros feedback que j’ai reçu avec les années. C’est beau de voir combien de gens dans le monde suivent mon travail. Les fautes que j’ai faites sont ceux qui ont fait de moi l’homme et le styliste que je suis aujourd’hui, et je grandi encore chaque jour, cette profession a changé ma vie et m’a beaucoup appris.

Rappelez-vous, si vous voulez atteindre vos objectifs dans la vie, soyez toujours prêts à prendre des risques et à sortir de votre zone de confort, le résultat vous surprendra et je vous promets qu’il en vaudra toujours la peine!

Alennmj - Alenn Mujagic